AMAHÍ CAMILLA SARACENI

Metteure en scène, dramaturge et chorégraphe

Amahí Camilla Elena Saraceni (dite aussi Amahi Desclozeaux) est née à Cordoba en Argentine. Avec une maîtrise de philosophie à 20 ans et elle publie un livre « De aqui a ayer », elle a commençé par enseigner cette discipline a l’université del Salvador, tout en ouvrant une maison de couture à Buenos Aires. Au début des années 80, elle s’installe à Paris où elle travaille dans la création de défilés pour des noms prestigieux de la mode comme les maisons Chanel et Dior avec laquelle elle voyage dans le monde entier. Elle est engagée en parallèle pour la création de costumes et décors pour le cinéma et la publicité où elle travaille, entre autres, avec Helmut Newton, Bruce Brown, Lester Bookbinder, Jean Jacques Beneix, Eduard Molinaro.

C’est en suivant les répétitions des « Paravents » de Jean Genet mise en scène par Patrice Chéreau au Théâtre des Amandiers à Nanterre, qu’elle decide de se consacrer entièrement au théâtre et à la danse (qu’elle pratique depuis l’âge de 8 ans).

En 1985, elle fonde avec Juliette Binoche et Michel Feller, à Paris, Le Théâtre de Léthé – Compagnie Amahí Camilla Saraceni.

En 2014, Amahí Camilla Saraceni crée le Collectif 2+ et ouvre les portes de sa compagnie à de nouveaux artistes, prioritairement à ceux qui ont souvent le plus de mal à se faire entendre : les jeunes et les femmes. En mettant la structure administrative de sa compagnie à leur disposition et mutualiser ainsi les moyens. Mais il s’agit aussi de mettre au service de ces artistes, 30 ans d’expérience en tant qu’artiste pluridisciplinaire travaillant en France.
Le Collectif 2 plus accueille les metteurs en scène, les chorégraphes, les musiciens et les spectacles d’artistes en quête d’un bouleversement. Le metteur en scène Pascal Kirsch, « Pauvreté Richesse homme et bête » et « La princesse Maleine » (avignon in 2017). Ainsi que les spectacles « Amore cotto » de et avec Vittoria Scognamiglio et Katia Medici, « Silenzio, mi gira ! » Alvise Sinivia et Sabine Rivière, « La nuit Acoustique » du Collectif WARN!NG et « Autopsie d’une connasse » Sabine Rivière… dans lesquels Amahí Camilla Saraceni intervient en tant que metteure en scène, chorégraphe ou conseillère artistique.

En 2018, Amahí Camilla Saraceni crée avec Marco Cicolini le festival (avec lequel elle partage la direction artistique) ARTINVITA – FESTIVAL INTERNAZIONALE DEGLI ABRUZZI qui se tient tous les ans du 15 avril au 15 mai et réunit des artistes de toute l’Europe.

COMPAGNIE AMAHÍ CAMILLA SARACENI – COLLECTIF 2 PLUS

Amahí Camilla Saraceni a mis en scène une vingtaine de spectacles, créations théâtrales et chorégraphiques, présentés en France, en Belgique, en Allemagne,… sur des scènes telles que le Lavoir Moderne Parisien, le Théâtre 140, le Théâtre de la Bastille, le Théâtre National de Chaillot, le Tanztheatre Wuppertal (All.),… Au fil des ans, ses créations ont été accueillies avec enthousiasme par le public et la presse.
Pour ces mises an scènes elle a travaillé avec de compositeurs tel que Gerardo Jerez Le Cam, Steve Arguelles, Laurent Petitgand et Alvise Sinivia et avec des nombreux auteurs tels que Chantal Akerman, Lydie Salvayre, Eduardo Manet, Jean et Mayotte Bollakc, Olivia Rosenthal…
Sylvie Cavé, auteur-interprète, définit ainsi son approche artistique :

« Au croisement de la réflexion et de l’expérience, avec beaucoup d’intuition, l’insaisissable charme opère. Passionnée par les turbulences des hommes, la cohérence intime de son travail s’exprime dans cette capacité à tout recycler du passé et à sonder l’Inconscient. Camilla Saraceni est une machine à explorer l’humain, une prêtresse affable et ironique qui écoute les tuyauteries et les vibrations de l’intime. »

La Compagnie est subventionnée par le Conseil Régional d’Île-de-France et par Département de l’Essonne. De 2006 à 2013 la compagnie est associée au théâtre de l’Agora Scène Nationale d’Évry et de l’Essonne. Le Théâtre de Léthé à Paris – Compagnie Amahí Camilla Saraceni est aidé régulièrement par la DRAC Île-de-France, le Ministère de la Culture et de la Communication, la SPEDIDAM, l’ADAMI, la SACEM, la SACD, DICREAM, et par des mécènes privés comme le groupe LM production – Michel Boucau, i-Donati (bureau d’architecture), la societé Zoelly, Mr Roberto Duml…

 

CRÉATIONS

2020-2021 Projets :Reprise à Paris au théâtre 14 de Una Madred’aprèsLe testament de Marie de Colm Tòibìn. Mise en scène Amahì Camilla Saraceni. Avec Vittoria Scognamiglio, Alvise Sinivia et Eloïse Vereecken, musique live Alvise Sinivia, scénographie Franck Jamin, création lumières Eric Wurtz, son Clement Hubert.

Forêt Vierge texte Olivia Rosenthal. Une lecture performance a été présenté au Rond Point dans la série « Piste d’envol » avec Micha Lescot, les images de Laurent Larivière, la musique d’Alvise Sinivia, la scénographie de Franck Jamin et les lumières d’Eric Wurtz.

2018-2019 : Una Madred’aprèsLe testament de Marie de Colm Tòibìn. Avec Vittoria Scognamiglio, Alvise Sinivia et Eloïse Vereecken,  musique live Alvise Sinivia, scenographie Franck Jamin, Lumières Eric Wurtz. Son Clement Hubert. Création aux festival ARTINVITA , Italie en 10/11/12 mai 2019 (co-production  Italie France)

Reprise : Mare de Tino Caspanelo. Avec Vittoria Scognamiglio et Luigi di Fiore, musique Laurent Petitgand, scenographie Franck Jamin, Lumières Eric Wurtz.  ORTONA/ARTINVITA , Italie les 27 et 28 mai 2018 (co-production  Italie France)

2018-2019 : Projets : d’après Le testament de Marie de Colm Tòibìn. Avec Vittoria Scognamiglio et Alvise Sinivia, musique Alvise Sinivia, scenographie Franck Jamin, Lumières Eric Wurtz. Création aux festival ARTINVITA , Italie en 10/11/12 mai 2019 (co-production Italie France)

Reprise :
Mari de Tino Caspanelo. Avec Vittoria Scognamiglio et Luigi di Fiore, musique Laurent Petitgand, scenographie Franck Jamin, Lumières Eric Wurtz. ORTONA/ARTINVITA , Italie les 27 et 28 mai 2018 (co-production Italie France)
Forêt Vierge texte Olivia Rosenthal. Une lecture performance a été présenté au Rond Point dans la série « Piste d’envol » avec Micha Lescot, les images de Laurent Larivière, la musique d’Alvise Sinivia, la scénographie de Franck Jamin et les lumières d’Eric Wurtz.

2017-2018 : Mari de Tino Caspanelo. Avec Vittoria Scognamiglio et Luigi di Fiore, musique Laurent Petitgand, scenographie Franck Jamin, Lumières Eric Wurtz. Création aux festival ARTINVITA, Italie en 4/5/6 mai 2018 (co-production Italie France)

2012-2013 À quoi rêvent les autres, spectacle pluridiciplinaire texte Olivia Rosenthal, musique Laurent Petitgand, , création au Grand R SN de la Roche-sur-Yon dans le cadre du festival W.A.R (week end à réaction), residence au 104 Paris.

2011 Étrangère-té, texte Sylvie Cavé, musique Laurent Petitgand, images Laurent Larivière, résidence au Théâtre du Soleil et création au Théâtre de l’Agora SN d’Evry et de l’Essonne.

2010 Là, où c’est loin de mon pays de Sylvie Cavé d’après témoignages de personnes issues de l’immigration, création au Théâtre de l’Agora SN d’Evry et de l’Essonne.

2009 L’Opéra « Charbons Ardents », textes Philippe Léotard, musique de Gerardo Jerez Le Cam, création au Théâtre de l’Agora SN d’Evry et de l’Essonne.
Anaconda conte musical pour enfants texte Horacio Quiroga, musique Gerardo Jerez Le Cam, création au Théâtre de l’Agora SN d’Evry et de l’Essonne.

2007 Comment je suis devenu une agence itinérante du tourisme cubain…de et avec Eduardo Manet, musique Gerardo Jerez Le Cam – Steve Arguelles, création au Théâtre de l’Agora SN d’Evry et de l’Essonne.

2006-2007 Anche moi spectacle pluridisciplinaire texte de Sylvie Cavé, musique Gerado Jerez Le Cam, résidence et création au Centre Choregraphique de Crétéil direction Montalvo-Hervieu / Théâtre Jean Vilar de Suresnes.

2004-2009 Tango, verduras y otras yerbas textes de Sylvie Cavé et Jorge Rodriguez, musique de Gerado Jerez Le Cam, création avec le Grand T Nantes en collaboration avec l’ADDM 44.

2002-2003-2004 Charbons Ardents textes Philippe Léotard musique Gerardo Jerez Le Cam, création à la Fillature de Mulhouse/Grand T Nantes.

2002 San Isidro Tango musique Gerardo Jerez Le Cam, création pour Lille 2004.

2001 Tango Nacht musique Gerardo Jerz Le Cam, création pour le festival du Tanztheatre Wuppertal, (Allemagne) direction Pina Bausch.

2000-2002 Pas à deux textes de Charlie Kassab et Lydie Salvayre, musique Gerardo Jerez Le Cam, création de la MC93 « hors les murs » au théâtre de la Bastille Paris, repris au théâtre National de Chaillot en 2001.

1997-1998 Hélène d’Euripide – traduction de Jean et Mayotte Bollack, musique Laurent Petitgand, création à la Maison de la Culture de Bourges,résidence a la MC93 Bobigny.

1996-1997 Les Cahiers de Malte Laurids Brigge de Rainer Maria Rilke, création au Lavoir Moderne Parisien.

1994 Le Silence de Nathalie Sarraute, création son Daniel Dehays, création au Lavoir Moderne Parisien.

1992-1993 Hall de nuit de Chantal Akerman, musique Laurent Petitgand interpreté par Sonia Wieder-Atherton, création son Daniel Dehays, création au Théâtre de la Bastille Paris

1989-1990 Du sang sur le cou du chat de R.W. Fassbinder, musique Laurent Petitgand création au Théâtre 18 (actuel Théâtre du Nord).

AUTRES MISES EN SCÈNE

2015 collaboration artistique à la mise en scène, à la direction d’acteurs et aux costumes :
Avec le collectif WARN!NG pour La nuit acoustique.
2014 collaboration artistique à la mise en scène, à la direction d’acteurs et aux costumes :
Avec Alvise Sinivia et Sabine Rivière pour Silenzio mi gira ! Avec Gilles Nicolas, Vittoria scognamiglio et Katia Medici pour Amore Cotto. Avec Sabine Rivière pour Autopsie d’une Connasse.
2004 Tango Imaginario musique et textes de Gerardo Jerez Le Cam, spectacle musical.
2000 La cité de l’or texte Bagheera Poulin, musique Paul Lazar, spectacle jeune-public.
1998 Dans tous les sens texte Bagheera Poulin, musique Paul Lazar, spectacle jeune-public.

FORMATION

ATELIERS DE FORMATION POUR AMATEURS ET EN MILEUX SCOLAIRE

Avec La Maison de la Culture de Bourges, la Filature de Mulhouse, La Coupole Scène Nationale de Combs-la-ville, Théâtre de Brétigny, Théâtre des Sources à Fontenay-aux-Roses, Théâtre 140 à Bruxelles, Théâtre de la Bastille, Le Phénix de Valenciennes, La Coursive La Rochelle, Grand T Nantes, Théâtre National de Chaillot, Nouveau théâtre de Montreuil,… Et bien sûr, plusieurs interventions chez les amateurs et en milieu scolaire ou les écoles de reconversion professionnelle depuis 2006 avec Le Théâtre de l’Agora, Scène Nationale d’Evry et de l’Essonne. Plusieurs spectacles présentés notamment avec les élèves du collège des Pyramides et du lycée Baudelaire.
– Avec l’ANPE-SPECTACLES stages de formation théâtrale en milieu scolaire

EXPERIENCE EN TANT QU’ARTISTE ASSOCIÉE AU THÉÂTRE DE L’AGORA SN D’EVRY ET DE L’ESSONNE*

J’ai fait suite à la demande de l’association « Génération Femmes » dont le désir était de recueillir les témoignages de femmes et d’hommes immigrés membres de l’association, sur le thème de leur arrivée en France. L’objectif était de collecter leurs témoignages avec un écrivain, puis d’en faire une restitution avec acteurs et danseurs en conservant l’esprit du matériau brut.
Nous avons fait plusieurs restitutions de cette parole, et provoqué des rencontres et débats dans le théâtre et ailleurs. Ce qui nous a permis de gagner la confiance des jeunes du quartier des Pyramides à Evry, des lycées et collèges à l’entour, et de les interroger à leur tour :
Que savaient-ils de leurs origines, ces jeunes issus de l’immigration ?
Quelle est l’incidence de cet héritage sur leurs vies ici ?
Quelle perception ont-ils de la France ?
Enfin, avec le réalisateur Laurent Larivière nous sommes allés filmer les témoignages des jeunes enfants du collège des Pyramides .
Des restitutions de cette parole ont finalement donné lieu à trois performances :
« Les femmes des Pyramides » témoignages des femmes,
« Là, où c’est loin de mon pays » premier volet : témoignages des hommes et des femmes,
« Là, où c’est loin de mon pays » deuxième volet : témoignages des hommes et des femmes des jeunes et un film avec le témoignage des enfants.
Puis, ces restitution-performances, qui n’ont pas manqué de faire écho auprès de nombreuses communautés qui se sentaient proches au départ non du théâtre mais de la problématique de l’immigration, sont devenues un spectacle, fruit de cette somme de travail : « Etrangère-té » créé en 2011 au théâtre de l’Agora dans la grande salle, un spectacle construit par des écritures multiples : la parole, la danse, le cinéma et la musique. Une évocation à la fois multiple, vivace et ouverte sur une grande variété d’articulations entre problèmes et atouts de la « vie au pays » et de la vie en terre d’immigration, dont l’extrême diversité donne un peu le vertige.
Avec une performance hommage, à la fin du spectacle, fait par les enfants du collège des Pyramide au peintre Jean-Michel Basquiat.
Les hommes et les femmes étaient présents : avec leur entourage, une salle comme on en avait rarement vue sur un spectacle de création contemporaine.

Cela nous a permis de proposer par la suite des spectacles créés avec le collège des Pyramides « Petites et grandes histoires vraies » et le lycée professionnel Baudelaire « traces de vies », spectacles construit avec des fragments de leurs vies, mais cette fois-ci, c’était eux qui étaient sur scène et qui avaient droit à la parole.

DIRECTION DE STAGES DE FORMATION POUR PROFESSIONNELS

Depuis 1985, Amahí Camilla Saraceni dirige des stages intensifs d’entraînement ouverts à des acteurs, danseurs, musiciens et artistes de cirque. Le but est de donner aux interprètes les outils qui leur permettront de mélanger, les différentes formes abordées : danse, chant, improvisation, travail des textes, mais aussi mettre en relation les acquis avec l’espace scénique (scénographie, costumes, vidéo, lumières et musique). Stages conventionnés AFDAS, certains en collaboration avec la DDTE, l’ANPE-SPECTACLES , PÔLE EMPLOI, OU L’ADAMI.
« Au cours des nombreux stages de formation que j’ai donnés, j’ai croisé plus de 500 acteurs, danseurs… Certains, depuis ont quitté le métier et d’autres occupent aujourd’hui une place importante dans la scène française et internationale. Mais ma principale préoccupation était et est toujours de trouver dans chaque interprète ce qui le rend irremplaçable ».Amahí Camilla Saraceni

1985 Paris titre provisoire Fable sur Paris, travail d’improvisation.
1986 La mouette de Tchekhov avec la collaboration d’Yves Adler
1987 Les trois sœurs de Tchekhov avec la collaboration d’Yves Adler
1988 Anton Tchekhov toute son œuvre avec la collaboration de Juliette Binoche (actrice).
La séduction « Le fou et la none » de Witkiewicz avec la collaboration d’Abbés Zahamani (acteur/metteur en scène).
Richard III de Shakespeare avec la collaboration d’Abbés Zahamani
1989 Le théâtre de l’absurde : « Fin de partie » de Beckett et « Les bonnes » de J. Genet avec la collaboration d’Abbés Zahamani.
Comment représenter la mort au théâtre : « La leçon » de Ionesco, « Woyzeck » de Buchner et « La mère » de Witkiewicz avec la collaboration d’Abbés Zahamani.
Fassbinder avec la collaboration de Frédéric Lescure (danseur / chorégraphe) et Juliette Binoche (actrice).
1990 Shakespeare avec la collaboration de Gilles Nicolas (comédien/metteur en scène et chorégraphe).
1991 Les rêves « Le songe d’une nuit d’été » de Shakespeare avec la collaboration de Gilles Nicolas.
Les couples « La dispute » de Marivaux et « Le songe d’une nuit d’été » de Shakespeare avec la collaboration de Gilles Nicolas.
Le tiers monde à travers les villages d’Amérique du sud « Les funérailles de la grande Mémé » de G. G. Marquez avec la collaboration de Gilles Nicolas et Eduardo Manet (écrivain et dramaturge).
1992 Le temps et la chambre de Botho Strauss avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claire Heggen du théâtre du Mouvement, le Roy Art théâtre pour la voix et Alexandre del Perugia pour l’acrobatie.
1993 Les hypocondriaques de Botho Strauss avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claire Heggen du théâtre du Mouvement, le Roy Art théâtre pour la voix et Alexandre del Perugia pour l’acrobatie.
Les héros populaires avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claire Heggen du théâtre du Mouvement, le Roy Art théâtre pour la voix et Alain Gautré pour le clown.
1994 Le cœur grecque à travers Electre de Sophocle avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claire Heggen du théâtre du Mouvement, le Roy Art théâtre pour la voix et Alexandre del Perugia pour l’acrobatie.
Le sens de la convention dans le théâtre contemporain avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claire Heggen du théâtre du Mouvement, le Roy Art théâtre pour la voix et Alexandre del Perugia pour l’acrobatie.
1995 La comédie d’Aristophane à nos jours avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claire Heggen du théâtre du Mouvement, le Roy Art théâtre pour la voix, Gabriel Chamé pour le clown et Alexandre del Perugia pour l’acrobatie.
La tragédie d’Euripide avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claire Heggen du théâtre du Mouvement, Afida Tahri pour la voix et Jean et Mayotte Bollack (traducteurs de grec et dramaturges).
1996 La tragédie d’Euripide avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claire Heggen du théâtre du Mouvement, Afida Thari pour la voix et Jean et Mayotte Bollack (traducteurs de grec et dramaturges).
Fait-divers, tango, costumes avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claudia Rosenblat (prof de tango), Charlie Kassab (écrivain) Consuelo Zoelly (créatrice de costumes) et Bruno Tanquerel (plasticien).
L’acteur face au miroir de l’esthétique avec la collaboration de Gilles Nicolas, Claudia Rosenblat et Jorge Rodriguez (prof de tango), Charlie Kassab (écrivain) Consuelo Zoelly (créatrice de costumes) et Bruno Tanquerel (plasticien).
1997 Tango clown avec la collaboration de Claudia Rosenblat pour le tango et Gabriel Chamé pour le clown.
1998 L’esthétique du théâtre à travers le tango et les scènes de séduction avec la collaboration de Birkit Wildenberg, Musafer de Miray, Gustavo Naveira, Claudia Rosenblat et Jorge Rodriguez pour les différents styles de tango, Consuelo Zoelly (costumes) Gerardo jerez Le Cam et Iacob Maciuca (musiciens), Bruno Tanquerel (plasticien) Anna Kadenazzi (chant) et Yan Le Herissé (son).
1999 L’esthétique du théâtre à travers le tango et les scènes de séduction avec la collaboration de Birkit Wildenberg, Musafer de Miray, Gustavo Naveira, Claudia Rosenblat et Jorge Rodriguez pour les différents styles de tango, Consuelo Zoelly (costumes) Gerardo jerez Le Cam et Jacob Maciuca (musiciens), Bruno Tanquerel (plasticien) Anna Kadenazzi (chant) et Yan Le Hérissé (son).
2000 Le perfectionnement du tango avec la collaboration de Birkit Wildenberg, Musafer de Miray, Gustavo Naveira et Teresa pour les différents styles de Tango.
2001 Le tango, la capueira et l’improvisation théâtrale sur le thème de la traversé de la brutalité pour arriver au désir. Avec la collaboration de Pablo et Béatrice Ojeda, Birkit Wildenberg et Musafer de Miray, Mariano Chicho Frumboli pour le tango et la Capoueira, Consuelo Zoelly (costumes).
2002 Image, tango, improvisation avec la collaboration de Jorge Rodriguez, Mariano Chicho Frumboli et Lucia Mazer pour les différents styles de tango, Consuelo Zoelly (costumes) et Lovisa Thuresson (vidéaste).
2003 Image, tango, improvisation avec la collaboration de Mariano Chicho Frumboli pour les différents styles de tango, Consuelo Zoelly (costumes), Lovisa Thuresson (vidéaste).
2008 Enfance, image, tango, improvisation avec la collaboration de Mikaël Cadiou, Victoria Vieyra (professeurs de tango), Emmanuelle Daverton, Consuelo Zoelly (scénographes), Lovisa Thuresson (vidéaste), Antonio Palermo (son et lumières).
2009 Enfance, image, tango, improvisation avec la collaboration de Mikaël Cadiou, Victoria Vieyra (professeurs de tango), Emmanuelle Daverton, Consuelo Zoelly (scénographes), Laurent Larivière (cinéaste), Antonio Palermo (son et lumières).
2010 Enfance, image, tango, improvisation avec la collaboration de Mikaël Cadiou, Victoria Vieyra (professeurs de tango), Emmanuelle Daverton, (scénographe) Martha Romero (costumière) et Laurent Larivière (vidéaste), Antonio Palermo (son et lumières).
2011 Enfance, image, tango, improvisation avec la collaboration de Mikaël Cadiou, Victoria Vieyra (professeurs de tango), Emmanuelle Daverton, Consuelo Zoelly (scénographes) et Laurent Larivière (cinéaste), Antonio Palermo (son et lumières).
De la parole au mouvement avec la collaboration de Gilles Nicolas (acteur/metteur en scène et chorégraphe), Emmanuelle Daverton (scénographe), Antonio Palermo (son et lumières).
2012 Enfance, image, tango, improvisation avec la collaboration de Mikaël Cadiou, Victoria Vieyra (professeurs de tango), Franck Jamin (scénographe) et Laurent Larivière (cinéaste), Antonio Palermo (son et lumières).
De la parole au mouvement avec la collaboration de Gilles Nicolas, Franck Jamin (scénographe), Antonio Palermo (son et lumières).
2013 L’incarnation de la parole (comment incarner un texte sans obligatoirement passer par le personnage ou la psychologie) avec la collaboration de Afida Tahari (actrice et professeur de voix et chant).
Tango-Théâtre-Cinéma avec la collaboration Laurent Larivière (cinéaste) de Mikaël Cadiou, Victoria Vieyra (professeurs de tango) et Franck Jamin (scénographe).
2014 De la parole au mouvement avec la collaboration de Gilles Nicolas, Franck Jamin (scénographe) Pascal Kirsch (lumières et son).
De la parole au mouvement en novembre, avec la collaboration de Gilles Nicolas, Franck Jamin (scénographe), pascal Kirsch (lumières et son).
2015 De la parole au mouvement du monologue au dialogue du théâtre au cinéma avec la collaboration Laurent Larivière (cinéaste) de Gilles Nicolas (choregraphe), Franck Jamin (scénographe) Pascal Kirsch (lumières et son) avec la collaboration de Margaux Robin (son) et Arthur Guedyan (lumières).
2016 Théâtre-Danse-Scénographie avec la collaboration de Franck Jamin (scénographe), pascal Kirsch (lumières et son).
De la parole au mouvement du monologue au dialogue du théâtre au cinéma avec la collaboration Laurent Larivière (cinéaste) de Gilles Nicolas (choregraphe), Franck Jamin (scénographe) Equipe théâtre : Arthur Gueydan création Lumière et régie théâtre. Estelle Gotteland et Margaux Robin création et régie son. Équipe cinéma : Gerald Durand chef Electro, Rémi Chanaud chef operateur Son et perchman, Laurent Larivière, Sébastien Dubor et Emerick Missud image, Marie Pierre Frappier montage. Et aussi : Antoine Brisson régisseur Albatros, Olga régie Plateau Albatros.
2017 De la parole au mouvement du monologue au dialogue du théâtre au cinéma avec la collaboration Laurent Larivière (cinéaste) de Gilles Nicolas (choregraphe), Franck Jamin (scénographe), Pablo Dubot (assistant) Equipe théâtre : Juliette Romens (création et régie lumière), Estelle Gotteland (création et régie son). Équipe cinéma : Mariane Lamour (chef Electro), Jérôme Chenevoy (chef operateur son), Sébastien Dubor et Emerick Missud (camera), Marie Pierre Frappier (montage), Amélie Charbonier (2eme assistante), Louise Besançon (stagiaire). Et aussi : Antoine Brisson (régisseur Albatros), Olga (régie Plateau Albatros).
De la parole au mouvement du monologue au dialogue de l’espace vide à la scénographie avec la collaboration de Gilles Nicolas (choregraphe), Franck Jamin (scénographe), Pablo Dubot (assistant) Emilie Fau (création et régie lumière), Antoine Briot (création et régie son). Et aussi : Antoine Brisson (régisseur Albatros), Olga (régie Plateau Albatros).
2018 De la parole au mouvement du monologue au dialogue du théâtre au cinéma avec la collaboration Laurent Larivière (cinéaste) de Gilles Nicolas (choregraphe), Franck Jamin (scénographe), Pablo Dubot (assistant) Equipe théâtre : Théo Tisseuil (création et régie lumière), Clément Hubert (création et régie son). Équipe cinéma : Kamel Belaid (chef Electro), Antoine Basile Mércier (chef operateur son), Sébastien Dubor et Emerick Missud (camera), Marie Pierre Frappier (montage), Amélie Charbonier (2eme assistante), Louise Besançon (stagiaire). Et aussi : Gabrielle Marty (collaboratrice aux costumes) Antoine Brisson (régisseur Albatros), Olga 1 (régie Plateau Albatros).
De la parole au mouvement du monologue au dialogue de l’espace vide à la scénographie avec la collaboration de Gilles Nicolas (chorégraphe), Franck Jamin (scénographe), Pablo Dubot (assistant) Hugo Flerance (création et régie lumière), Colombine Jacquemont (création et régie son). Et aussi : Anabel Strheaiano (collaboratrice à la scénographie), Amélie Charbonier (collaboratrice aux costumes) Olga 2 (régie Plateau Albatros).

De la parole au mouvement du monologue au dialogue de l’espace vide à la scénographieavec la collaboration de Gilles Nicolas (chorégraphe), Franck Jamin (scénographe), Pablo Dubot (assistant) Hugo Flerance (création et régie lumière), Colombine Jacquemont (création et régie son).Et aussi :Anabel Strheaiano (collaboratrice à la scénographie), Amélie Charbonier (collaboratrice aux costumes) Olga 2 (régie Plateau Albatros).

2019De la parole au mouvementdu monologue au dialogue – du théâtre au cinémaavec la collaboration de Gilles Nicolas (comédien et chorégraphe), Elsa Amiel (cinéaste), Franck Jamin (scénographe),Anabel Strahaiano (collaboratrice du scénographe), Théo Tisseuil (Régie lumières théâtre), Clément Hubert  (régie son théâtre), Sylvain Copans (chef opérateur son cinéma), Kamel Belhaid (chef électro cinéma), Sophie Cadet (caméraman), Gwenael Hubert (monteuse cinéma), Pablo Dubot (assistant).

De la parole au mouvement du monologue au dialogue de l’espace vide à la scénographieavec la collaboration de Gilles Nicolas (chorégraphe), Franck Jamin (scénographe), Pablo Dubot (assistant) Hugo Flerance (création et régie lumière), Louise Blancardi (création et régie son).Et aussi :Amélie Charbonier (collaboratrice aux costumes) Olga 2 (régie Plateau Albatros).