COLLECTIF DONNE

Lauréates de la bourse à création et transmission “Création en Cours 2020-2021” pilotée par les Ateliers Médicis et soutenue par les Ministères de la Culture et de l’Education Nationale, les trois jeunes artistes Margaux Loire, Leslie Gruel et Amélie Charbonnier donnent corps au poème dramatique La Ville Ouverte de Samuel Gallet – Editions Espaces 34 et interviennent de janvier à juin 2021 au sein de l’école primaire de Luché Pringé (Sarthe).

 

AMELIE CHARBONNIER

Après un parcours littéraire spécialité théâtre en classe préparatoire auprès de Julien Dieudonné et du cinéaste Damien Manivel, elle se forme au jeu sous les regards bienveillants de Françoise Roche ; François Clavier, Marie-Christine Orry, Charles Piquion, Alexandra Vuillet, Agnès Adam au Conservatoire Paris 13 – Félicitations du jury à l’unanimité ; puis à l’Athanor Berlioux avec Coco Felgeirolles et Daniel Berlioux. Elle se forme également en danse contemporaine (improvisation et écritures chorégraphiques) auprès de Lyse Seguin.

Elle est assistante durant les stages de formation du Théâtre de Léthé-Collectif 2 Plus, dirigés par Amahì Camilla Saraceni qui mêlent dramaturgie, textes dramatiques, écriture, danse, scénographie, cinéma ; et donne l’été des ateliers d’interprétation pour les jeunes avec restitution.

Elle joue, danse et met en scène.

 

 

LESLIE GRUEL

Après l’obtention d’un DEUST et d’une licence d’Études Théâtrales, elle s’est formée pendant quatre années auprès de François Clavier et de Marie-Christine Orry au Conservatoire du XIIIe arrondissement de

Paris. Elle achèvera son cursus par Les muses Orphelines de Michel Marc Bouchard, Certificat d’études théâtrales et recevra les félicitations du jury en 2018. Parallèlement, elle pratiquait le clown, le masque ainsi qu’à la création d’un spectacle dans la classe des DET de Noisiel sous la direction de Claire Delaporte : Le projet Chiambretto, adaptation de trois pièces de Sonia Chiambretto.

La nécessité d’habiter et de maîtriser son corps, la pousse à pratiquer de multiples activités qui lui servent de training de l’acteur, mais aussi à enrichir ses connaissances transversales et apprendre des techniques orientales.

En tant que comédienne, elle a joué dans Hedda Gabler d’Ibsen, création et traduction collective (2016), Tartuffe de Molière, création collective (2017), Phèdres de Sébastien Kheroufi (2018), Les Muses Orphelines de Michel-Marc Bouchard, création collective (2018), Cyrano de Bergerac de Gaspard Baumhaueur qui ira à Avignon pour le Festival (2018), et Yukonstyle de Sarah Berthiaume, mise en scène de Violaine Bougy (2019).

Directrice artistique de la compagnie Les Engivaneurs, elle est également metteure en scène de trois spectacles, Orphelins de Dennis Kelly créé au Festival de Caves 2014 et repris en 2014-2015 à l’École Normale Supérieure de Paris et au Festival de Caves 2015 ; Contes de la neige noire de Jean-Yves Picq au Festival de Caves à Besançon et à Valence et au Théâtre de Verre à Paris ; Livère de Stéphane Jaubertie, joué au festival de Caves à Besançon et à Valence et au festival A Contresens à Paris.

 

MARGAUX LOIRE

Septembre 2019 marque l’entrée en première année de licence en chant lyrique au CNSMDP de Margaux Loire. Son parcours de chanteuse commence à 11 ans au coeur de la Maîtrise Notre Dame de Paris. Formée en tant que chambriste, choriste et soliste, Margaux est alors désireuse d’explorer toutes les nuances du métier. Elle s’envole pour Edinburgh, et chante durant un an au sein du Scottish Chamber Orchestra avant d’entrer au Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs du CRR de Paris. Sa démarche artistique l’emmène à la découverte du théâtre : en 2016, elle est admise dans la classe d’art dramatique de François Clavier du CMA 13. Elle travaille avec deux pédagogues de la présence en scène : Alexandre Del Perugia et Coco Felgeirolles. Diplômée d’un Prix de Perfectionnement et d’un CET, son rapport à la création est toujours simultanément corporel, textuel et musical.